Des interventions clownesques loufoques en milieu hospitalier...

Les déambulations de clowns

Interventions loufoques et interactives


Une présence colorée et des interactions individuelles lors d'évènements (spectacles, festivals, marché, fêtes, ...

 

Une marche fantaisiste à la rencontre de personnes en souffrance (maladie, exclusion, enfermement), un moment de légèreté pour leur permettre d'évacuer l'angoisse et le stress liés à leurs problématiques.


Nulle place n'est bannie de l'approche des clowns : leur jeu s'adapte naturellement aux atouts et contraintes de chaque lieu et de chaque personne.


Quel que soit le public auquel il s'adresse, le clown travaille sur l'écoute, le partage, et la création d'un moment unique et éphémère.

 

Dossier spectacle Le Prince et le Vagabond

"Une action salutaire en gériatrie"

Richard Salicrú, psychologue clinicien, docteur en psychopathologie fondamentale et psychanalyse à l’Hôpital Claude Dejean, a suivi les clowns dans leurs déambulations. Suite à cela, il a écrit un article publié sur le site Internet de la Lettre de Psychogériatrie (www.lettre-psychogeriatrie.com). En voici un extrait :


«La déambulation des clowns est salutaire dans un service de gériatrie. C’est un climatiseur de l’esprit tant pour les résidents que pour les soignants. Les clowns viennent hydrater la sécheresse des relations humaines épuisées par la routine du quotidien, par la charge institutionnelle, par la raideur des conventions humaines. Comme un souffle d’air frais, ils traversent les couloirs comme des mini tornades et emportent tout ou presque tout sur leur passage. Les êtres qui sont par hasard confinés là s’éclairent, les yeux s’écarquillent, les raisons s’étonnent et les langues se délient, si peu que ce soit, pour dire oui à une rencontre d’une puissance inouïe et complètement inespérée. »